Large défaite des vétérans 5 - 1 contre IFS

8 mai 2011 - 22:16

Un match à oublier !

 

En ce dimanche matin, le terrain avait été arrosé quelques minutes avant le coup d'envoi pour fluidifier le jeu de nos vétérans. En effet, quelques gouttes de pluie s'étaient invitées pour cette rencontre !

Présents: Dom, Micha, Philippe Q. qui n'est pas gros (une erreur s'était glissée dans l'article précédent: toutes mes confuses !),Sylvain, Lolo, Willy, Loïc, Cédric, Hacène, Stéphane, Gégé et Christian. Merci à Stéphane pour l'arbitrage. Une pensée pour Mika en convlescence.

Le début de match était plutôt encourageant et les premières occasions étaient à mettre à l'actif de l'ESVO. C'est en toute logique que Stéphane, notre aîgle des açores (sur deux jambes aujourd'hui), profitait d'une erreur de relance du gardien adverse pour pousser la balle au fond des filets.

Malheureusement, la suite des évènements ne sera plus du tout à notre avantage.

Ifs s'est mis à prendre le jeu à son compte et nous a fait reculer sur nos buts. Et ce qui devait arriver arriva ! Dom, pressé de dégager loin, ne dégagea pas ! Il faut dire que le ballon sauta malencontreusement sur le seul faux-rebond de notre terrain (pas parfait mais presque !) et évita le pied de notre malheureux gardien. L'attaquant à l'affût n'en attendait pas moins pour égaliser.

Quelques minutes plus tard, Ifs aggravait la marque. L'espoir de l'emporter était encore présent à la mi-temps mais peu de temps après la pause, il disparût très vite.

Notre équipe perdit ses moyens et se démobilisa pendant une dizaine de minutes. Il n'en fallait pas tant pour que l'adversaire enfonce le clou et s'en donne à coeur joie pour canarder Dom dans toutes les positions (si chères à Cédric !).

Le score passa en quelques minutes de 2-1 à 5-1 pour IFS.

En fin de match, l'ESVO retrouva un peu de couleurs. Christian cadra un coup franc repoussé des deux poings, Cédric fut injustement signalé hors-jeu alors qu'il se présentait seul devant le gardien, Loïc frappa au but sans précision, Gégé ne réussit pas à pousser au fond une balle qui  ne demandait qu'à rentrer, Hacène transperça la défense sans pouvoir frapper, Sylvain était court sur une montée rageuse. Rien n'y fit car le moral n'y était plus !

Une chance que le coach Didier n'était pas là car on aurait entendu son fameux cri: LES GARS, ARRETEZ LES CONNERIES !

A noter une semaine chargée puisque nous jouons vendredi un match de gala avec la 1ère pour le barbecue du club et dimanche nous rejouons contre Maizières. Espérons que le coach Didier ne nous convoque pas pour un entraînement samedi matin.

Message personnel du libéro au bras cassé: Quel est le nerf le plus long du corps ? Le nerf optique ... car quand on t'arrache un poil du cul ... tu pleures !  Rigolant

 

 

 

 

Commentaires

Aucun événement

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Entraîneurs
  • 7 Joueurs
  • 2 Supporters