Match nul des vétérans contre Suisse normande

25 septembre 2011 - 22:20

Score de parité 3 - 3.

Pour ce premier match de coupe, nos vaillants vétérans rencontrent les vétérans de la Suisse normande.

Sous un beau soleil, les joueurs arrivent tranquillement et avec 7 absents nous nous retrouvons à 12, grâce à Jean-Marc qui s'est joint à nous. Merci à lui.

Les conversations du vestiaire tournent autour de la hiérarchie des gardiens. Le manager général de club n'ayant encore rien dit, et pour cause on ne le connaît pas... on discute beaucoup entre les numéros 2 et 3 ... en l'absence de Ludo blessé.

 
Equipe: Dom, Gérald, Petit Philippe, Grand Philippe, Lolo, Willy (reconverti en 6), Cédric, Mika, Stéphane, Laurent, Gégé et Jean Marc.

 
Le match commence par une domination de nos adversaires et il faut une superbe parade de notre gardien numéro 2 (Respectons la hiérarchie ! Gérald, enfin !) pour empêcher l'ouverture du score.

Ensuite, le match se rééquilibre et sur corner, le petit Philippe n'arrive pas à ajuster sa tête sur un mauvais dégagement.

A partir de là, on découvre mieux le visage de nos adversaires, toujours en train de râler et de contester les décisions de l'arbitre: mention spéciale pour leur avant-centre n° 14...
 

Sur une attaque en profondeur, nous encaissons le premier but. Ensuite, sur une contre attaque, ils doublent la mise.
A la mi-temps, nous perdons de 2 buts. Avec 2 remplaçants de leur côté, ils ont très bien géré cette première mi-temps en effectuant beaucoup de changements.

 
La deuxième mi-temps commence mais l'adversaire n'a plus de remplaçants... C'est alors que notre équipe  se remet à jouer dans les pieds, un bon football.

La lumière viendra de l'inévitable et l'inépuisable Lolo, avec une montée rageuse, dont il a le secret, accompagnée de gestes techniques qui le surprennent lui-même pour réduire la marque, non sans avoir une première fois buté sur le gardien.


Ensuite sur un corner, notre Grand Philippe fait valoir ses 3 mètres 70 pour nous placer une magnifique tête et égaliser. Bien-sûr, nos vaillants adversaires réclament faute... même le 14 dans le rond central a vu la faute !!!!


Cinq minutes plus tard, Willy est irrégulièrement stoppé à 30 mètres. Jean Marc d'un pas décidé, nous dit "je la sens". On se regarde et nous nous disons: Mais quoi Jean Marc, tu sens quoi ? Et là, digne d'un Juninho, il nous place un magnifique coup franc direct en pleine lucarne ... Au passage, il n'y a plus de toile d'araignée dans le coin droit.

Ensuite, les jambes sont lourdes et il reste un quart d'heure. On recule et on subit. Sur corner, suite à un cafouillage, le ballon est repris et finit au fond des filets.

Ce but est entaché d'une main difficile à voir pour notre arbitre mais on connaît l'auteur: le numéro 14. Celui-ci ne dit plus rien !!!!


Le match se termine donc sur un score de 3 à 3 qui reflète la physionomie de l'ensemble du match. Il est seulement regrettable de voir des joueurs constament râler et contester les décisions et ne rien montrer footbalistiquement parlant (cherchez son numéro?).

Merci encore à Jean Marc et à Didier pour cet arbitrage vraiment facile.

 

 

Alors, vous avez trouvé le numéro ? C’est le 14 (hi,hi,hiiiiii) Clin d'oeil

 

Un article gracieusement offert par Philippe Quitte ! (Loïc)

Commentaires

Aucun événement

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Entraîneurs
  • 7 Joueurs
  • 2 Supporters